Extasie


Les utilisateurs de l'underground Apple II ont écrit un bon nombre de programmes en tout genre mais il y a eu une catégorie dans laquelle, à ma connaissance, personne ne s'est aventurée: le logiciel de dessin.

Il faut dire que développer ce type de programme n'est pas une aventure facile et les graphistes savent bien que pour un minimum de confort, l'outil doit avoir une bonne interface ergonomique d'où l'emploi de la souris, la présence de menus déroulants, gestion de la palette, mode zoom, formes de base, etc ... autant d'éléments longs à programmer avec des connaissances qui ne s'improvisent pas.

Et à quoi celà aurait-il servi puisqu'il existait déjà dans le commerce de très bons produits permettant de dessiner à son aise?

Les users français sortant des productions personnelles aimaient bien les agrémenter d'une introduction.
Au fil du temps et de la maitrise de la machine, les présentations sont passées du mode texte au mode graphique HGR (haute résolution) pour enfin atteindre le summum, le fameux mode double haut résolution ou DHGR (monochrome en 560 points horizontaux sur 192 pour les graphs demandant une bonne précision et/ou 16 couleurs en 140 points horizontaux sur 192 pour les belles pages colorées).

A la fin des années 80, tout le monde ou presque utilisait ce mode DHGR.

Le soft de dessin préféré alors de l'underground Apple II s'appelait "Extasie".
Il était le fruit d'une société française appelée Créalude. Ce produit avait détroné dans l'hexagone ses concurents principaux "Dazzle Draw" (1 et 2 chez Broderbund), "8/16 Paint" et autres...

Dazzle Draw
Dazzle Draw

Chat Mauve Il faut dire qu'il permettait de réaliser ce que ses collègues américains ne permettaient pas de faire, à savoir mélanger ces 2 modes graphiques (couleur et monochrome).

Cette particularité était avant tout dû au hardware spécifique disponible sur le marché français et qui n'équipait pas les foyers américains. Je parle bien sur des cartes graphiques (faisant aussi office de carte ram) conçues et produites par une autre société française: Le Chat Mauve. Un drôle de nom pour des produits d'excellentes factures.

Mais ces cartes d'extension ne pouvaient tout simplement pas s'enficher dans les slots d'un apple IIe américain! (Voir pour celà les explications données dans les mini-dossiers dédié Hardware et Chat Mauve).

Le marché américain étant le moteur de l'Apple II (et la volonté d'Apple France de promouvoir le Mac avant tout), cette technologie initiée par les cartes Chat Mauve ne perdura pas.

En effet, l'héritier de l'Apple II, le IIGS, ne supportait déjà plus le mode mixte double haute résolution monochrome/couleur. C'était en 1986. Pas plus d'ailleurs que la carte d'émulation IIe pour mac LC qui apparut au début des années 90.
Apple n'avait pas reconduit le Chat Mauve comme standard sur le GS en France...


Dessiner à son aise avec "Extasie" est une chose mais la finalité des utilisateurs de l'Underground Apple II était de diffuser leurs productions avec l'audience la plus large possible.
Jusque là, il fallait impérativement booter "Extasie" pour charger ses dessins compressés (avec le type $F2 de ProDOS).
Et ce n'était pas toujours évident pour les utilisateurs de disques durs car "Extasie" a des restrictions sur la longueur totale des noms (répertoire + nom du fichier) inférieure à la norme ProDOS ainsi que du nombre maximum de fichiers supportés par répertoire.
En 1985, date de sortie d'Extasie, le disque dur était encore trop marginal et ce n'était pas bien grave. Ces limites sur les entrées/sorties ne perturbaient pas un emploi d'un lecteur de disquettes 5 pouces 1/4 ou d'un 3,5 pouces.  Mais à la fin des années 80, le disque dur était plus commun et ces limites avaient un petit côté "agaçant".

Les utilisateurs avaient donc leurs dessins compressés et ils voulaient les utiliser pour leurs productions.
Ils voulaient s'affranchir de l'environnement du soft de Créalude (imposant la présence d'une souris).

Les users procédèrent à l'extraction de la routine de décompression et en firent un source réutilisable à volonté.
A partir de là, chacun pouvait écrire son programme de chargement et afficher les images sans contrainte.

J'avais de mon côté (comme d'autres probablement) écrit un petit programme qui permettait de choisir un image sur mon disque dur en naviguant dans les répertoires ProDOS et de l'afficher. Je l'ai raffraichi et vous le trouverez à votre disposition un peu plus bas dans une rubrique du sommaire. Il s'intitule "DSP.IMG" (pour Display Image).

Il apparut dans l'undergound des disques de slides shows, c'est à dire une succession de dessins, regroupant les créations d'artistes ou d'amateurs compressées au format "Extasie".

Tout le monde n'a pas un talent de graphiste. Aussi d'autres sources servaient de support pour les dessins.

Ce pouvait être des images de jeux existantes pour illuster par exemple la solution d'un soft ou la documentation tapée et disponible sur disk.

Ces images pouvaient aussi être remaniées et servir de base pour la conception d'autres dessins.

Pour des questions de rapidité et aussi d'originalité (pour ne pas faire quelque chose qui ressemble à une production existante qu'elle soit commerciale ou pas), les utilisateurs faisaient aussi chauffer leurs scanners. Comme ils n'étaient pas très répandus encore, c'était souvent une personne qui "bossait" pour plusieurs groupes de hackers à la fois.
Le résultat d'une digitalisation avec les scanners les plus répandus alors, à savoir le Thunderscan (module se plaçant sur une imprimante Applewriter 1 ou 2) ou la Quickie (scanner à main) pouvait être retouché (colorisé par exemple - LO44 pratiquait beaucoup -) ou utilisé brut de fonderie.

Dans un cas comme dans l'autre, c'était toujours un plus appréciable...



Ces slides shows et mon programme DSP.IMG peuvent être utilisés avec n'importe quel émulateur. Par contre pour "Extasie", il faut impérativement un émulateur qui supporte la souris. C'est le cas d'Apple II Oasis.

Warning Les émulateurs d'Apple II actuels sont basés sur les spécifications des cartes mère US et la gestion du graphisme n'est pas compatible avec les cartes Chat Mauve. De ce fait, "Extasie" ne peut pas bénéficier du mode mixte monochrome/couleur.  Il est néanmoins possible de travailler avec un mode ou l'autre. C'est pour cette raison que sur les illustrations utilisant le mix des 2 modes, j'ai mis 2 copies d'écrans car un seul ne rend pas bien compte de l'aspect que devrait avoir normalement l'image. Bien souvent sur les dessins de l'Underground en mode mixte, c'était du texte qui était écrit dans le mode 560 * 192. Sur un émulateur, on ne voit que des patés et le message est illisible quand le dessin est présenté en 140 * 192 16 couleurs.

Voila par exemple ce que vous ne verrez jamais avec un émulateur mais qu'il est possible d'avoir sur un vrai Apple II doté d'une carte graphique Chat Mauve: (comparez avec les 2 captures d'écran du slide Extasie présentes plus bas... Vive l'Apple II original!!!)

Du monochrome 560*192 (le menu texte, du détail de l'éléphant) et les 16 couleurs (décor).

Ecran mono et couleur


Extasie et Chat Mauve


Sommaire


Lien Information
Voir Disque image d'Extasie et les autorisations associées.
Voir La doc scannée d'Extasie.
Voir Slide Show Extasie.
Voir La critique d'Extasie dans la presse informatique française.
Voir Le visualiseur de dessins et d'images DSP.IMG.
Voir Les différences entre cartes mères Apple II US et FR.
Voir La société Le Chat Mauve et ses cartes graphiques Apple II.
Voir Exemples d'images de dessinateur (slide show).
Voir Exemples d'images récupérées dans des jeux.
Voir Exemples d'images scannées avec une quickie.
Voir Exemples de morceaux d'images récupérés dans des softs commerciaux (slide show).


hr Extasie

Disque image d'Extasie et les autorisations


Le programme de dessin "Extasie" et les éléments qui le composent (documentation, slide show, ...) appartiennent à la société Créalude.
La marque Créalude existe toujours et certains produits en ligne sont accessibles via le lien suivant:
http://www.crealude.net/

J'ai demandé l'autorisation de mettre l'ensemble du package "Extasie" sur cette page web.
Cette autorisation m'a été donnée par l'auteur principal du produit, à savoir monsieur Pierre Berloquin (homepage: http://berloquin.com/)

Les extraits de mails suivant l'attestent.

"Extasie" est donc disponible aux internautes dans le cadre d'une utilisation personnelle.

Attention toutefois: AUCUNE UTILISATION COMMERCIALE N'EST AUTORISEE. Ceci inclut la vente des disques images comme celà est possible sur certains sites web qui proposent contre finance le téléchargement de roms.

YOU ARE NOT ALLOWED TO SELL THIS PRODUCT.
PERSONAL USE ONLY.

On Fri, 24 Dec 2004 15:00:37 +0100, Jean-Marc Boutillon wrote:

Bonjour,

je suis un amateur de vieilles machines Apple II des années 80 et mon objectif
est la conservation du patrimoine logiciel de cette gamme d'ordinateurs.

J'aimerai savoir s'il serait possible d'obtenir l'autorisation de mettre sur mon
site web personnel (non commercial) un disque image de votre logiciel  Extasie
(étant propriétaire d'un original) ainsi que la documentation (scannée).

J'aimerai aussi savoir si vous avez toujours le code source de cette superbe
application qui fut énormément utilisée comme outil graphique pour les
freewares utilisateurs.

Je vous remercie par avance de vos réponses et vous souhaite de bonnes fêtes.

Cordialement,
JM Boutillon
http://boutillon.free.fr


Auteurs

Date: Fri, 24 Dec 2004 16:50:17 +0100
From: Pierre Berloquin <pierre.berloquin@*****.***>
Subject: Re: Logiciel EXTASIE pour Apple II

Bonjour

Comment vous refuser une chose pareille une veille de Noël ? Votre
appréciation me va droit au coeur. A l'époque, nous avions ramé pour
pouvoir afficher à la fois sur le même écran, la haute résolution noir
et blanc et les 16 couleurs. De nombreux coups de fils ont été
nécessaires (pas d'internet, à l'époque) à Apple à Cupertino pour
avoir les adresses nécessaires. Ils étaient extrèmement réticents à
nous dévoiler les secrets de leur précieuse ROM. Donc d'accord pour
diffuser le disque image, en ajoutant bien les précautions d'usage,
copyright Créalude, non commerciale, etc. Ne faites rien avant
quelques jours, que je mette en forme le texte idoine.
Pour le code, je ne réponds de rien, mais je peux chercher dans mes archives.

Et bravo pour vos efforts de conservation du patrimoine. Reparlons-en.
Pour l'Apple II je possède encore mon  Naja II, jeu de lettres animé
et mon Moderato Computabile, logiciel d'écriture de musique. A chaque
fois, un gros travail en assembleur...

J'ai aussi des logiciels Amiga, dont un inédit...

A+

Pierre Berloquin


Naja 2

On Mon,  3 Jan 2005 15:25:18 +0100, Jean-Marc Boutillon wrote:

Bonjour,

tous mes voeux pour cette nouvelle année 2005.

Je n'ai malheureusement pas pu avoir l'autorisation de SVM/VNU de faire le scan
de la critique d'Extasie du fait du décès de l'auteur de l'article.

J'espère néanmoins pouvoir sortir quelque chose si vous avez le temps de mettre
en forme le texte de copyright de Créalude.
A la relecture de votre réponse précédante, votre accord porte sur le disque
image uniquement et pas sur la doc, est-ce bien celà?

Merci pour votre temps.

Cordialement,
JM Boutillon


Date: Mon, 3 Jan 2005 17:30:31 +0100
From: Pierre Berloquin <pierre.berloquin@*****.***>
Subject: Re: Logiciel EXTASIE pour Apple II

Bonjour

Vous pouvez mettre sur votre site aussi bien la doc d'Extasie que son
disque. Avec toutes les réserves d'usage, bien sûr, contre toute
exploitation commerciale, etc.

A bientôt et bon courage pour cette excellent entreprise. Je manque
malheureusement de temps pour répondre à vos questions de manière
extensive, mais je reste à votre disposition.

A+

Pierre Berloquin


Ci-dessous un aperçu rapide des différents menus d'Extasie.

Pierre Berloquin travaillait avec le programmeur Serge Hervy.
Serge Hervy est aussi l'auteur du logiciel pour Apple II "Galleons of Glory: The Secret Voyage of Magellan" paru chez l'éditeur américain Broderbund en 1990: "The Legacy"

Ecran Extasie
Ecran Extasie
Ecran Extasie
Ecran Extasie
Ecran Extasie
Ecran Extasie
Ecran Extasie
Ecran Extasie


Floppy
ProDOS
Download Extasie (gzipped)


Retour sommaire

hr Extasie

La documentation d'Extasie


Scans réalisés à partir de mon original.

Tranche
Recto boite
Couverture
Copyright
Page 03
Page 05
Page 07
Page 08
Page 09
Page 10
Page 11
Page 12
Page 13
Page 14
Page 15
Page 16
Page 17
Page 18
Page 19
Page 20
Page 21
Page 22
Page 23
Page 24
Page 25
Page 26
Page 27
Page 29
Page 31
Page 32
Page 33
Page 34
Page 35
Page 36
Page 37
Page 38
Verso boite
Disk


Retour sommaire

hr Extasie

Slide Show Extasie


Les dessins sont signés Agnès Boulloche, artiste française connue au niveau international.
Ses oeuvres représentent des scènes peuplées d'animaux grimant les hommes, des êtres fantastiques, des situations insolites et mystérieuses où l'imaginaire se travestit des pires parures humaines pour en être que plus déroutant... à voir impérativement!!! Lien: "L'univers décapant d'Agnès Boulloche"


Slide Show Extasie
Slide Show Extasie
Slide Show Extasie
Slide Show Extasie
Slide Show Extasie
Slide Show Extasie
Slide Show Extasie
Slide Show Extasie
Slide Show Extasie
Slide Show Extasie
Slide Show Extasie
Slide Show Extasie
Slide Show Extasie
Slide Show Extasie

Floppy
ProDOS
Download Extasie Slide Show (gzipped)


Retour sommaire

hr Extasie

La critique d'Extasie dans la presse informatique française


Le titre est quelque peu pompeux car en fait, je n'ai pu mettre la main que sur deux sources: Pom's 28 et le SVM numéro 31 de septembre 1986.

Couverture Pom's 28
Extasie Pom's 28

J'ai essayé d'avoir le droit de mettre sur le site le scan de l'article de SVM mais ça n'a pas été possible.

J'ai laissé les échanges de mails avec mon interlocutrice de VNU car ils peuvent intéresser les personnes qui comme moi ne savent pas comment s'y prendre... Ils permettent aussi une réflexion sur la perte pure et simple d'informations à la mort d'une personne. J'ose à peine imaginer à quoi ressemblerait notre monde si ce mode de fonctionnement était appliqué à tous les domaines. L'évolution de l'espèce (et de notre civilisation) étant basée sur l'héritage des générations précédantes, on en serait encore au moyen age...

Je ne peux que faire des citations.

Le soft est comparé à ce qu'il se fait sur Macintosh (à l'époque) en terme d'ergonomie et de fonctionnalités et d'emblée le ton est donné avec un "rapport qualité/prix très satisfaisant" (le prix mentionné est de 590 francs hors taxe).

Bien entendu la critique souligne le caractère unique du logiciel qui "est probablement l'un des meilleurs logiciels de création graphique pour apple //c ou IIe 128k" grâce au contournement des limites de la machine et à l'emploi des cartes Féline ou Eve de la société Chat Mauve.  "Extasie est le premier à permettre le mélange sur une même image de graphisme noir et blanc très haute résolution et de graphisme en 16 couleurs".

L'article fait le tour des spécifications: "usage de la souris, fenêtres et menus déroulants", "3 épaisseurs de traits", "lignes droites, quadrilatères, ellipses" ou dessin libre, "loupe avec grille", "aérographe", "remplissage", "couper-coller", "inclusion de textes avec espacement proportionnel",  "palette de couleurs", ...

L'information de la possibilité de compresser les images est mentionnée à la fin pour la bonne bouche... Bref "un résultat de qualité".


Ce qui est cocasse avec les articles de la presse informatique en général, c'est la présence de boulettes qui nous rappellent que le critique est avant tout un journaliste à défaut d'être un fin connaisseur de cette machine. Ici par deux fois, feu-Guillaume Vignoles parle de carte "Céline" au lieu de "Féline"...

Après tout, deux prénoms féminins - Céline et Eve-, c'est plus sympa... ;-))

From: O.Thuy@bpf.PAS.DE.SPAM.SVP.vnu.com
Date: Mon, 3 Jan 2005 12:22:27 +0100

Bonjour Monsieur Boutillon,

J'ai bien reçu votre demande d'autorisation de reprendre un article du n°
de SVM 31.
Après m'être renseigné en interne, j'ai appris que le journaliste auteur de
l'article, Mr Vignoles, est décédé depuis bien longtemps.

Afin que vous puissiez prendre connaissance de la situation, je me permets
de vous faire part de la procédure pour ce type de demande.
En premier lieu, nous devons obtenir l'autorisation de l'auteur pour la
reproduction de l'article.
SANS CETTE AUTORISATION NOUS NE POUVONS VOUS REPONDRE FAVORABLEMENT.
En second lieu, toute reproduction est sujet à des droits d'auteurs.

Etant donné la situation, nous n'avons aucun moyen de répondre à cette
demande positivement.

Je vous remercie pour votre compréhension.

Encore une fois, je suis au regret de ne pouvoir vous aider dans votre
requête.

Je vous prie d'accepter mes meilleurs voeux pour l'année 2005 et merci pour
votre fidélité au magazine SVM.

Mlle Thuy O
Assistante marketing
VNU publications france
2-6 rue des Bourets
BP 145
92 154 Suresnes



boutillon@******* le 03/01/2005 12:54:53

Pour : O.Thuy@bpf.PAS.DE.SPAM.SVP.vnu.com
cc :
Objet :     Re: Autorisation SVM n ° 31


Bonjour Mademoiselle,

je vous remercie pour toutes ces informations et vous souhaite également
tous mes voeux pour cette année 2005.

Si je comprends bien, seuls les héritiers de Mr Vignoles peuvent donner ce
feu vert?
Rechercher ces personnes peut s'avérer une tâche longue et hasardeuse en
effet... et je ne l'envisage pas.

Dans un tel cas de figure (décès de l'auteur et donc blocage de procédure),
j'aimerai néanmoins savoir si SVM m'attaquera en justice si je scanne et
met en ligne sur internet quand même cette page vieille de presque 20 ans?

Merci.

Cordialement,
JM Boutillon



From: O.Thuy@bpf.PAS.DE.SPAM.SVP.vnu.com
Date: Mon, 3 Jan 2005 14:37:01 +0100

Monsieur,

En toute franchise, je vous déconseille fortement de prendre ce risque bien
que l'article date de presque de 20 ans.
La législation en matière des droits d'auteurs est stricte et je pense
qu'il est préférable pour vous de ne pas prendre ce risque.
Et VNU, éditeur du magazine SVM, ne peut pas non plus prendre ce risque
étant donné les obligations qui nous lient aux journalistes.
Je pense qu'il est préférable pour vous de faire quelques allusions à
l'article en question en citant des passages les plus pertinentes entre
guillemets et en mentionnant le n° du magazine et la date.

J'espère avoir répondu à votre question et je vous remercie de votre
compréhension.

Cordialement

Mlle Thuy O
Assistante marketing
VNU publications france
2-6 rue des Bourets
BP 145
92 154 Suresnes



Retour sommaire

hr Extasie

DSP.IMG: outil de visualisation d'images et de dessins


Quelques écran de mon petit outil de visualisation:

DSP.IMG
Démarrage du programme SYS et copyright.

D'ailleurs en me relisant, j'aurai dû mettre aussi le copyright pour la routine de décompression (c) Créalude... mince!

(Pitié pour mon manque de sommeil!!!)
DSP.IMG
Page de présentation de l'outil. Pour savoir de quoi qu'on cause boudiou!

Et puis, vous pouvez m'envoyer une carte postale de vos vacances comme ça. Je suis toujours à la recherche de coins à explorer, alors j'attends vos conseils...
DSP.IMG
Sélection d'un volume ProDOS parmi ceux dispos.
DSP.IMG
Sélection d'un répertoire dans un volume choisi précédemment.

A noter l'étrange affichage avec Applewin en haut des boites avec les caractère underscore... (Les autres écrans ok proviennent de snapshots d'Apple Oasis).
DSP.IMG
Sélection d'une image dans un répertoire.

Au retour de l'affichage, le curseur est positionné sur le nom de l'image venant d'être sélectionné, ce qui évite de redescendre jusqu'à la ligne suivante depuis le début de la liste (ce qui était le cas dans ma version de 1995).

 Téléchargez les disks images pour la suite...

L'image disk .HDV contient des répertoires avec les dessins de cette page et d'autres aussi que je n'ai pas voulu mettre car ça risquait de noyer le propos dans une mer de screenshots (il y en a déjà beaucoup!!)

J'ajouterai sur le site les slides show des utilisateurs que je possède dans mes diskettes personnelles... quand j'aurai un peu de temps libre ;-)


HDD
ProDOS
Download DSP.IMG version HD (gzipped)
Floppy
ProDOS
Download DSP.IMG version 5,25" (gzipped)


Retour sommaire

hr Extasie

Les différentes cartes mère


L'Apple II a deux slots 3. Le premier sert à gonfler sa machine avec une carte ram (connecteur auxiliaire).

Sur les cartes mères américaines, de Hong Kong, etc ..., ce slot 3 est déporté sur la gauche de la carte mère et est assez bas.

Voici à quoi ressemble ce type de carte mère américaine. (Ici une carte taïwanaise -je pense. Cliquer dessus pour l'agrandir). La flèche rouge pointant vers le bas correspond au slot 3 pour l'augmentation de mémoire et la flèche rouge pointant vers le haut désigne l'autre slot 3 (drive 2).

Carte mère Taiwan

Voici pour la comparaison une carte mère française. Vous remarquerez les 2 flèches rouges qui désignent les 2 slots 3 l'un au dessus de l'autre et assez rapprochés (ainsi que le disque dur Megacore de la société française Gerb Electronic qui se met en lieu et place de l'alimentation classique. C'est lourd et je fais ma gym avec ha ha ha).

Carte mère France

Il est possible sur le type de machine US de mettre des cartes longues sans être gêné soit par une autre carte présente dans le second slot 3, soit par le bord de l'Apple. On peut citer par exemple la carte d'extension RamWorks II de la société américaine "Applied Engineering" qui est vraiment très longue, ses rams étant placées horizontalement sur la carte.

Pour la petite histoire, je suis bien placé pour le savoir car à la fin des années 80, mes parents sont allés faire du tourisme en Chine et sont passés par Hong Kong avant de retourner en France.

A l'époque j'avais un contact, pseudo Criss (Christophe B.), qui faisait de la maintenance d'avions dans une compagnie aérienne et qui connaissait bien Hong Kong (bénéficiant de tarifs privilégiés et sa copine étant aussi hotesse de l'air). Il m'avait indiqué l'emplacement d'un paradis de l'informatique, - le Golden Shopping Centre - une sorte de grand marché où on pouvait trouver tout ce qu'on voulait (qui a dit copies et contrefaçons??). J'avais donné l'adresse à mes parents qui y avaient fait un saut (encore merci!!). Ils m'avaient ramené une superbe RamWorks II -heu une copie car il n'y a pas de AE dessus- (entre autre). Mais ô désespoir, je n'avais alors pas pû l'utiliser car ... elle ne rentrait tout simplement pas dans ma machine à base de carte mère française. Je ne pouvais pas l'enficher dans le slot 3 sans scier au préalable le boitier de ma machine!!! Elle est bien trop longue pour ça. J'avais du par la suite acheter une carte mère étrangère (à Criss toujours) pour pouvoir en profiter.

A noter que la société "Applied Engineering" sortit ensuite une RamWorks III avec des rams placées verticalement sur la carte et qui elle rentre tout juste dans un apple IIe français (l'encoche en haut de la carte permet de passer le cap du rebord en plastique de la coque de l'Apple II). Ci dessous, comparaison des tailles entre une RamWorks III (en haut) et une Ramworks II (en bas):

Comparaison taille RamWorks II et III

Quelques pubs de ces cartes américaines: (à noter le piggy back RGB pour bénéficier de la couleur. Un concurrent pour Chat Mauve)
 
RamWorks II
RamWorks II
RamWorks II
RamWorks III
RamWorks III



Retour sommaire

hr Extasie

La société Le Chat Mauve et ses cartes graphiques


Quelques informations historiques sur la société Le Chat Mauve se trouvent dans le livre "La 3ème Pomme - micro-informatique et révolution culturelle" de Jean-Louis Gassée paru en 1985 aux éditions Hachette. Pour rappel, JL Gassée fut aussi PDG d'Apple en son temps.

En voici un extrait nous intéressant (pages 101 à 103):

" ... En 1981, en Californie, quelqu'un m'a dit un jour: "Il y a deux Français un peu bizarres qui inventent  des choses dans un labo de Cupertino, tu devrais aller voir. " J'y suis allé tout de suite et je me suis trouvé en présence de deux chevelus barbus très occupés qui avaient démonté un Apple II et sorti tout ce qu'il avait dans le ventre. Il y avait des fils de tous les côtés, des oscilloscopes, un désordre inimaginable. Ils étaient en train de mettre au point des cartes permettant d'améliorer la couleur des graphismes d'Apple II+. Mais surtout, ces cartes avaient l'avantage inestimable de pouvoir se connecter directement à une des trois grandes inventions françaises des dernières années : j'ai nommé le Concorde, le procédé Secam et la prise Péritel. Grâce à la prise Péritel, ils avaient trouvé le moyen de se brancher directement sur le tube de la télévision qui commande les rouges, les verts et les jaunes de l'image. Avant la prise Péritel, on était obligé de poser à l'arrière de l'ordinateur un système émettant des signaux qui passaient dans l'antenne et qu'il fallait ensuite démoduler.
C'était un méthode chère et l'image était moins bonne. Philippe Chaillat et Didier Chaligné, toujours chevelus et enthousiastes, à la manière des professeurs Nimbus, sont donc venus me voir à Paris. Je leur ai dit: "Vous allez fonder une société indépendante, nous vous aiderons, et nous achèterons votre invention." J'ai tout de suite eu envie d'en faire des partenaires commerciaux et non des salariés. J'étais convaincu que cette indépendance les stimulerait pour leurs inventions futures. Au début, ils hésitaient, ils ne voulaient pas "faire du commerce", ils voulaient rester tranquilles dans leur coin et démonter leurs machines sans s'occuper du reste. Mais ils se sont heureusement laissés convaincre. Ils ont appelé leur société "Le Chat Mauve" et ils ont fait plusieurs millions de francs de chiffre d'affaires avec nous. Puis, quand l'Apple IIc est sorti, ils ont fait fabriquer aux Etats-Unis un circuit qui s'ajoute à l'arrière de l'appareil et qui créé de très belles images en couleurs. L'un deux a même fait le voyage jusqu'en Californie avec une jambe dans le plâtre... Ils ont maintenant un sous traitant, ils démarrent la production, s'occupent eux-mêmes des achats de composants... Ils travaillent avec nous et non pour nous, cela fait toute la différence... "

Il s'agit d'une citation intégrale sans retouche; je précise pour ceux qui voudrait me signaler une coquille...

L'histoire jugera si devenir indépendant a été un plus comme le laisse entendre l'auteur, surtout après la disparition de l'Apple II... Des infos sur le sujet? Faites-vous connaitre!!!

La 3ème Pomme
Logo Chat Mauve
Chat Mauve
Chat Mauve

Pour en revenir aux cartes ram/graphiques de la société Le Chat Mauve, elles utilisent les 2 slots 3  (il y a 2 connecteurs dessus) et donc ne peuvent s'utiliser que sur une carte mère européenne. (Sans compter qu'aux USA, la prise Péritel aussi appelée -SCAT- n'est pas de rigueur).

Voici quelques clichés des différentes cartes estampillées Le Chat Mauve. Je ne présente que ce que j'ai.
Il existe une version pour II+ (ou II tout court?) je crois mais je n'ai pas...

La carte " Eve ":

Carte Eve
Doc Eve
Doc Eve

La carte " Féline ":

Carte Féline
Doc Féline
Doc Féline

Le module externe pour avoir la couleur sur un Apple //c:

Module //c
Module //c
Module //c
Module //c

Le programme de conception graphique "Arlequin" fourni avec le package de ma chat mauve:

Arlequin
Arlequin
Arlequin
Sicob 85
Arlequin


L'ancêtre d'Arlequin s'appelait Purplesoft et existait en version DOS 3.3 et Pascal:

Purplesoft
Purplesoft


Photos d'une carte Eve à cheval sur les deux slots 3 d'une carte mère française et permettant de connecter un apple IIe à une télévision via un cable péritel:

Carte Eve
Apple II et TV


Comme j'ai la parole et qu'on parle de carte ram/graphique, j'en profite pour faire du hors sujet!

J'ai une vieille carte RGB pour Apple II+ (merci Christophe TWM!) et je suis à la recherche de la doc, du cable (pour mettre sur les pins situés à droite de l'écran) et éventuellement du disk d'accompagnement s'il y a.

En fait, si vous avez des infos, on est deux à être intéressé. Il y a aussi "Felipe De Caurs", dit The Alchimist (qui a aussi une version de la bête) et qui recherche la même chose... - salut Philippe ;-)

La carte ressemble à ça (RVB marqué en haut à droite):

RVB Apple II+


Chat Mauve
Chat Mauve
Chat Mauve


Retour sommaire

hr Extasie

Exemples d'images de dessinateurs (made in France)


Un slide show de Crackman et RST.

Slide Crackman
Slide Crackman
Slide Crackman
Slide Crackman
Slide Crackman
Slide Crackman
Slide Crackman
Slide Crackman
Slide Crackman
Slide Crackman
Slide Crackman
Slide Crackman
Slide Crackman
Slide Crackman
Slide Crackman
Slide Crackman
Slide Crackman

Floppy
ProDOS
Download Slide Show Crackman/RST (gzipped)


Retour sommaire

hr Extasie

Exemples d'images tirés de jeux


Gold Rush de Sierra (jeu d'aventure DHGR):

Gold Rush
Gold Rush
Gold Rush
Gold Rush
Gold Rush
Gold Rush

King Quest III de Sierra (jeu d'aventure DHGR):

King Quest III
King Quest III
King Quest III
King Quest III


Retour sommaire

hr Extasie

Exemple d'images digitalisées avec le scanner à main Quickie


Ces scans avaient été fait au milieu des années 90 grâce à la Quickie de THRY2 (merci Thierry!!)
Je les aurai utilisés dans des productions persos s'il y a avait eu encore un underground intéressé...

Plongée dans le monde de Paranoïa:

Paranoia
Paranoia
Paranoia
Paranoia

Récupération d'images dans des magazines de jeux de rôle:

Scan Quickie
Scan Quickie
Scan Quickie
Scan Quickie
Scan Quickie
Scan Quickie
Scan Quickie
Scan Quickie
Scan Quickie
Scan Quickie
Scan Quickie
Scan Quickie
Scan Quickie
Scan Quickie
Scan Quickie
Scan Quickie


Retour sommaire

hr Extasie

Exemple d'images composées d'élements récupérés dans des jeux


Les regarder en mode loupe avec Extasie m'a bien servi quand j'ai du faire du "montage" dans des pages de présentation...

Les images de présentation de mon jeu Muryaden II ont été faites avec Extasie, des morceaux récupérés et la mayonnaise perso pour prendre le tout.

Roleshow
Roleshow
Roleshow
Roleshow
Roleshow
Roleshow
Roleshow
Roleshow
Roleshow
Roleshow
Roleshow
Roleshow
Roleshow
Roleshow
Roleshow
Roleshow
Roleshow

Floppy
ProDOS
Download Roleshow (gzipped)


Retour sommaire